Create and deploy IT solutions

Industrie 4.0 : quatre révolutions en une !

Industrie 4.0 : quatre révolutions en une !

2016 a été une bonne année pour l’Industrie 4.0, et 2017 s’annonce encore meilleure. Aussi bien les grandes entreprises que les start-ups ont emprunté la voie de l’innovation pour trouver des solutions aux problèmes qui entravent la productivité des usines depuis des années. Cela inclut entre autres : plus d’efficacité, des chaînes d’approvisionnement plus fluides, la réduction des déchets et le renforcement de la sécurité.

 

Le maître-mot de l’Industrie 4.0 est l’inter-connectivité. Les initiatives telles que la robotique, la technologie portative, l’imagerie 3D, la réalité augmentée et les processus de livraison intelligents mènent la danse. Mais comment ?

 

Des robots sur les planchers des usines

L’idée de la robotique dans les usines et les entrepôts est souvent vue comme l’annonce du remplacement de l’humain, sans prendre en considération que les robots et l’automatisation en général ont toujours été partie intégrante des lieux de production depuis leurs débuts. Les Pyramides d’Egypte auraient-elles pu être construites sans grues et ascenseurs ? Les robots rendent le travail plus efficace, réduisent la pénibilité et le gaspillage.

Un exemple probant est le e-commerce. Les commerçants de détail ont du mal à satisfaire la demande des clients à cause de la pression sur les prix et les délais de livraison. Grâce aux robots dans les entrepôts, les marchandises peuvent être transportées automatiquement d’un entrepôt à un autre pour être envoyées à leur destination finale rapidement et à moindre coût. La robotique permet à l’industrie de faire des gains de productivité, ce qui est positif pour l’économie.

La 3D et la réalité augmentée font partie du quotidien des ouvriers

Courant 2016, ThyssenKrupp a déployé la technologie Microsoft HoloLens dans ses services de maintenance d’ascenseur à travers le monde. Aujourd’hui, le marché global de la maintenance d’ascenseur est évalué à 44 milliards de dollars par an. Plus de 12 millions d’ascenseurs transportent 1 milliard de personnes chaque jour. Microsoft HoloLens est le premier masque de « réalité mixte », entre la réalité augmentée et la réalité virtuelle, tournant sur Windows 10. Le masque est complètement autosuffisant : aucun câble, smartphone, ou connexion à un PC n’est requis.

Microsoft HoloLens permet de placer des hologrammes virtuels dans votre environnement physique et voir les plans techniques en surimpression sur la surface réelle. Plus de 24 000 techniciens ThyssenKrupp utilisent ces masques pour faire leur travail de façon plus efficace et sécurisée, permettant ainsi aux usagers de monter et descendre les étages en toute quiétude !

Grâce à HoloLens, les techniciens peuvent visualiser et identifier une panne avant même d’avoir commencé et accéder à la documentation technique tout en gardant les mains libres. Les gains de temps et l’apaisement qui en résultent justifient largement l’investissement. En effet, les premièrs retours d’expérience démontrent que le temps moyen d’une intervention avec HoloLens a été divisé par quatre.

Les “wearables” améliorent notre efficacité

Les « wearables » (objets connectés portatifs) sont de plus en plus sophistiqués, dans la qualité des données qu’ils nous fournissent en temps réel, et ce dans des lieux d’activité très différents. Par exemple, l’Allemand ProGlove développe des gants intelligents équipés de capteurs qui fournissent de l’information en temps réel pour guider les ouvriers, de la fabrication à la logistique.

Applications possibles : scanner des objets d’un geste de la main, formation aux gestes techniques, identification de pièces pour prévenir les erreurs manufacturières, enregistrement des process, etc. BMW, qui fait partie des utilisateurs de cette technologie, rapporte que ces gants hi-tech permettent aux ouvriers de tenir les pièces des deux mains tout en les scannant plus rapidement. Cela fait gagner à chaque mouvement quelques précieuses secondes… Qui une fois cumulées représentent 4000 minutes de travail, soit 66 heures de productivité par jour ouvré.

Optimisation du transport de marchandises

Cette année, l’Internet des Objets a également disrupté le fret international, secteur marqué par le manque de visibilité pour les clients, la paperasse, la réglementation complexe, des prix discriminants et des retards imprévisibles. La société Flexport a complètement revu la façon dont les entreprises peuvent gérer le transport international de leurs marchandises. A l’aide d’une simple application en ligne, les clients peuvent commander et réserver leurs livraisons, suivre le trajet et les mouvements de leur cargaison et visualiser la chaîne d’approvisionnement, le tout en temps réel.

 

Pour aller au-delà, il y a fort à parier qu’avec l’avènement du Blockchain, 2017 sera l’année où l’interopérabilité prendra réellement son essor, faisant de l’Industrie 4.0 plus que jamais une réalité économique de ce quart de siècle.

 

Si vous pensez que votre entreprise industrielle pourrait bénéficier des technologies de l’Industrie 4.0 mais que vous avez besoin de conseils, faites appel à Prodware !